fonderie

L’aluminium est un métal léger, résistant et recyclable, qui présente de nombreux avantages pour la fonderie. Il peut être moulé sous différentes formes et dimensions, selon les besoins des secteurs industriels. Pour vous aider, voici un guide des alliages et séries d’aluminium pour la fonderie.

Quelles sont les grandes familles d’alliages aluminium ?

Les alliages aluminium sont des mélanges d’aluminium et d’autres éléments, qui permettent de modifier les caractéristiques du métal de base. Il existe plusieurs familles d’alliages aluminium, qui se distinguent par leur composition chimique et leur mode de traitement thermique. On peut distinguer :

  • Les alliages non traitables thermiquement, qui ne peuvent pas être durcis par un traitement thermique. Ils sont généralement désignés par les séries 1xxx, 3xxx, 4xxx et 5xxx. Ils contiennent principalement du silicium, du magnésium, du manganèse ou du cuivre comme éléments d’alliage. Ils sont utilisés pour des applications où la résistance mécanique n’est pas primordiale, comme les pièces de carrosserie ou les ustensiles de cuisine.
  • Les alliages traitables thermiquement, qui peuvent être durcis par un traitement thermique. Ils sont généralement désignés par les séries 2xxx, 6xxx, 7xxx et 8xxx. Ils contiennent principalement du cuivre, du magnésium, du zinc ou du nickel comme éléments d’alliage. Ils sont utilisés pour des applications où la résistance mécanique est importante, comme les pièces de structure ou les engrenages.

Comment choisir l’aluminium pour la fonderie ?

Pour une fonderie aluminium France, sachez que quelques critères sont à prendre en compte pour choisir l’aluminium adapté à cette réalisation.

Quelles sont les propriétés mécaniques ?

Les propriétés mécaniques d’un alliage aluminium sont la résistance à la traction, le module d’élasticité, l’allongement à la rupture et la dureté. Elles dépendent de la composition chimique et du traitement thermique de l’alliage. Elles sont importantes pour déterminer la capacité de l’alliage à supporter des contraintes mécaniques sans se déformer ou se rompre. Plus les propriétés mécaniques sont élevées, plus l’alliage est performant.

Quelle est sa résistance à la corrosion ?

La résistance à la corrosion d’un alliage aluminium est sa capacité à résister aux attaques chimiques ou électrochimiques de l’environnement. Elle dépend de la composition chimique et du traitement de surface de l’alliage. Elle est importante pour déterminer la durabilité de l’alliage face aux agents corrosifs, comme l’eau salée, l’humidité ou les acides. Plus la résistance à la corrosion est élevée, plus l’alliage est durable.

Quelle fluidité en fusion ?

La fluidité en fusion d’un alliage aluminium est sa capacité à s’écouler facilement dans le moule lors du processus de fonderie. Elle dépend de la température de fusion, de la viscosité et de la tension superficielle de l’alliage. Elle est importante pour déterminer la qualité du remplissage du moule et la précision des détails de la pièce moulée. Plus la fluidité en fusion est élevée, plus l’alliage est adapté à la fonderie.

Ne pas oublier la soudabilité

La soudabilité d’un alliage aluminium est sa capacité à être soudé avec un autre métal ou avec lui-même. Elle dépend de la composition chimique et du traitement thermique de l’alliage. Elle est importante pour déterminer la possibilité d’assembler des pièces entre elles par soudage. Plus la soudabilité est élevée, plus l’alliage est facile à souder.

Quelques alliages d’aluminium utilisés en fonderie

Les alliages d’aluminiums qu’on utilise généralement en fonderie sont :

A356

L’alliage A356 est un alliage aluminium-silicium-magnésium, qui appartient à la série 3xxx. Il est utilisé pour des applications où la résistance mécanique et la résistance à la corrosion sont importantes, comme les pièces de structure, les pièces automobiles ou les pièces aéronautiques.

A380

L’alliage A380 est un alliage aluminium-silicium-cuivre, qui appartient à la série 3xxx. Il n’est pas traitable thermiquement et est utilisé pour des applications où la fluidité en fusion et le coût sont prioritaires, comme les pièces de carrosserie, les pièces électroménagers ou les pièces décoratives.

6061

L’alliage 6061 est un alliage aluminium-magnésium-silicium, qui appartient à la série 6xxx. Il est traitable thermiquement et est utilisé pour des applications où la résistance mécanique et la soudabilité sont importantes, comme les pièces de structure, les pièces automobiles ou les pièces aéronautiques.

7075

L’alliage 7075 est un alliage aluminium-zinc-magnésium-cuivre, qui appartient à la série 7xxx. Il est traitable thermiquement et est souvent utilisé pour des applications où la résistance mécanique est primordiale, comme les pièces de structure, les pièces automobiles ou les pièces aéronautiques.

Conclusion

Le choix de l’aluminium pour la fonderie dépend de plusieurs critères et il est donc primordial de bien se renseigner avant de choisir l’aluminium pour la fonderie.

Les commentaires sont fermés.