Actualités diverses

Logistique : 5 conseils pour améliorer la gestion de votre entrepôt

Par MLI , le 26 avril 2022 - 5 minutes de lecture
5 conseils pour améliorer la gestion de votre entrepôt

Les secteurs d’activités qui bénéficient de la meilleure croissance sont ceux qui mettent tout en œuvre pour dresser un service sur-mesure en termes de logistique. Quel que soit le profil de l’entreprise, sa performance logistique fait toute sa différence avec les autres entreprises. Dans le secteur marchand, la logistique englobe toutes les activités relatives à l’approvisionnement, la gestion des stocks en entrepôt (manutention et stockage), la préparation des commandes, la distribution ainsi que le suivi des marchandises. L’efficacité de son service logistique constitue pour une entreprise, un réel avantage concurrentiel notamment sur la gestion des stocks : point de croisement entre la production et la distribution des marchandises aux clients.

Voici nos conseils pour optimiser votre gestion de votre entrepôt.

Agencer sa structure logistique en fonction des besoins : point central de votre chaîne logistique

Une activité logistique efficace suppose de définir en amont les besoins et les objectifs à atteindre tout au long de la chaîne. Plus vous avez un nombre conséquent de commandes, plus la surface de l’entrepôt est grande et plus votre activité logistique se complexifie.

Alors, ces besoins doivent répondre à certains éléments, dont le volume et la quantité de colis à expédier et l’équipe logistique qui va gérer les stocks dans l’entrepôt. En effet, il vous faut évaluer le volume de vos commandes quotidiennes, le type de produits à stocker dans l’entrepôt et la surface de stockage dont vous disposez pour entreposer et préparer les commandes de vos clients.

Définir et délimiter les espaces de stockage

Vous pouvez centrer votre stratégie logistique sur l’aménagement des espaces de stockage et avoir plus de surface de stockage dans vos entrepôts. Cela passe par l’optimisation et la maîtrise des flux de marchandises dont le stockage des marchandises, l’entrée et sortie des produits et l’ensemble des processus permettant à l’entreprise de générer des profits.

Avoir recourt à des espaces de stockage en hauteur peut vous permettre de gagner en surface dans votre entrepôt. L’objectif étant d’avoir un espace de stockage par accumulation, utilisez des solutions de manutention et bénéficiez de toute la profondeur et la hauteur de vos canaux de stockage.

L’aménagement de votre entrepôt peut se définir suivant la méthode fifo (First In – First Out). Littéralement « Premier entré — premier sorti », la méthode fifo en logistique correspond à une technique particulièrement adaptée aux entrepôts logistiques ayant dans leurs stocks des marchandises périssables. Pour faciliter les flux de marchandises et éviter que les articles stockés ne dépassent la date limite de consommation, vous pouvez définir l’aménagement et l’emplacement de vos produits dans l’entrepôt selon cette base.

Optimiser et assurer la continuité des stocks

Pour que tous les éléments de votre processus logistique soient favorables pour votre activité, il convient d’avoir une bonne gestion des stocks, notamment en raison des enjeux qu’elle représente. Vous devez évaluer en permanence votre stock de marchandises et présenter un taux de rotation des stocks cohérent pour ne pas mobiliser inutilement ses besoins en fonds de roulement.

Pour cela, évaluez la durée de vie de vos stocks et anticipez la date limite des articles afin de faciliter le processus de réapprovisionnement. Étiqueter et marquer les marchandises vous permettra de suivre et trouver plus rapidement les commandes à traiter.

Optimisez vos stocks en appliquant le lean manufacturing logistique qui vise à réduire le gaspillage en diminuant le volume de stocks et le temps relatif à la production.

En cas de rupture de stock imprévue, prévoyez en amont dans vos SAV et politique commerciale des solutions pour rapidement traiter les demandes clients en les prévenant de la rupture ainsi que du délai de réapprovisionnement nécessaire.

Réduire les contraintes liées à la productivité des opérateurs logistique

Par ailleurs, il faut vous assurer de disposer d’une équipe spécialisée pour chaque tâche nécessaire à la gestion des stocks et réduire les déplacements inutiles ou peu efficaces. Découpez vos équipes en fonction des zones aménagées dans l’entrepôt : une équipe pour s’occuper du picking, une autre pour le colisage ou l’affranchissement et bien d’autres… Cette stratégie va vous permettre de limiter les éventuelles erreurs et maximiser la gestion de l’installation de stockage ainsi que les procédures y afférentes.

Ceci fait, penchez-vous sur la qualité des équipements de stockage et de transport fournis aux équipes logistiques de manière à ce que ces éléments leur permettent d’accroître leur productivité. Les opérateurs doivent pouvoir réaliser leur travail avec de bon matériel, dans les meilleures conditions, et de manière logique dans l’entrepôt en limitant le port ou la manipulation de charges trop lourdes, les allées et venues inutiles. Pour les entrepôts plus professionnalisés et avec un volume de commandes quotidien important, l’installation de convoyeurs permettra de faciliter l’acheminement des marchandises. Les chariots élévateurs et transpalettes sont idéaux pour la manutention des stocks.

Gérer et garantir le contrôle des produits

Les erreurs en tout genre peuvent survenir à tout moment et tout au long du processus logistique, particulièrement lors du colisage qui nécessite de vérifier le contenu de chaque colis à expédier. Il nécessite alors de passer par un contrôle qualité pour vérifier la qualité de l’ensemble des articles commandés dès leurs arrivées dans l’entrepôt jusqu’à leurs expéditions.

 

 

MLI