Actualités diverses

Les différents types d’échafaudages : comment choisir ?

Par MLI , le 26 décembre 2023 , mis à jour le 26 décembre 2023 - 4 minutes de lecture
61852.jpg

Il existe plusieurs modèles d’échafaudage sur le marché. Tous permettent de travailler en hauteur, mais pas dans les mêmes conditions. Il faut alors prendre en compte certains facteurs afin de sélectionner le modèle adapté à vos besoins. Dans cet article, nous vous présentons les types de modèles et les critères pour bien choisir le vôtre.

Zoom sur les différents types d’échafaudages

Deux grandes catégories d’échafaudages sont proposées dans le commerce : les échafaudages mobiles et les échafaudages fixes. Parmi les échafaudages mobiles, on trouve les modèles pliants ou roulants comme la tour d’escalier. La catégorie des échafaudages fixes comprend quant à elle des modèles suspendus et des modèles fixes. Comme l’indique le site www.defialtitudeechafaudage.fr, il existe aussi des échafaudages fixes également appelés échafaudages parapluies.

Les échafaudages fixes peuvent être à cadre ou multidirectionnels. Les modèles à cadre disposent d’une structure plus ou moins simple. Ils sont très utilisés en construction. Quant aux modèles multidirectionnels, ils sont utiles lors des travaux de maçonnerie lourde et de reconstruction de charpente. Les échafaudages roulants sont aussi utilisés pour les travaux de BTP. Ils servent notamment pour les travaux de peinture, de plâtrerie, de ventilation, d’électricité et aussi pour le gros œuvre.

échafaudage

Sur quels critères baser votre choix ?

Le type de travaux que vous souhaitez réaliser est l’un des critères essentiels dont vous devez tenir compte pour choisir votre échafaudage. Les échafaudages pliants sont conçus pour les travaux domestiques à faire à une hauteur maximum de 3 mètres du sol. Les modèles suspendus sont parfaits pour les travaux professionnels nécessitant un déplacement vertical. L’échafaudage fixe peut être placé au mur et est adapté pour les travaux qui ne sollicitent pas trop de déplacements comme la réparation de fenêtre, par exemple. De son côté, l’échafaudage roulant permet d’effectuer les travaux qui nécessitent des déplacements perpétuels à une hauteur moyenne.

Après le type de travaux, il faut vérifier le matériau ayant servi à la fabrication de l’échafaudage. Ce matériau doit être résistant et bien robuste. Le métal est à privilégier, principalement l’aluminium. En dehors de ces critères, il faut faire attention à la dimension de l’équipement. Il doit atteindre la hauteur exacte à laquelle vous envisagez de travailler. Pour obtenir la bonne taille, il faut ajouter 2 mètres à cette hauteur. En ce qui concerne la longueur et la largeur. Ils doivent être choisis en fonction du nombre de personnes qui doivent travailler sur l’installation. Enfin, n’oubliez pas non plus de prendre en considération les contraintes liées au transport et au stockage de votre échafaudage.

Location ou achat d’échafaudages : quelle est la meilleure solution ?

Pour connaître la meilleure solution, vous devez prendre en compte vos besoins ainsi que vos ressources financières. En louant un échafaudage, vous pouvez éviter de prendre en charge les frais d’entretien et des éventuelles réparations. Vous n’aurez pas non plus à faire un lourd investissement pour acquérir l’équipement. Vous pouvez ainsi limiter les dettes. Cependant, vous devez rendre l’équipement à la fin du contrat de location.

Lorsque vous optez pour l’achat, vous devez investir un certain budget. Vous devez également prévoir les frais d’entretien et les potentiels coûts de réparation. En revanche, vous pouvez garder votre équipement quand vous aurez terminé vos travaux. Cette option est la meilleure lorsque vous évoluez dans un domaine qui nécessite une utilisation constante d’échafaudage. C’est le cas lorsque vous êtes un couvreur. Vous devez vous procurer un échafaudage de qualité pour vos travaux qui sont pour la plupart en hauteur. Vous pouvez par ailleurs rentabiliser votre dépense en louant à des confrères.

MLI